marqueur eStat'Perso une promesse de douleur et de sang

sommaire biographie album photos extraits à venir liens amis réflexions faites Ulysse

une promesse de douleur et de sang éditions GKC

extraits

résumé

Dans "Un Poisson sur la balançoire", Sofiène quitte la Tunisie pour effectuer sa rentrée scolaire chez ses grands-parents à Cherbourg. Il laisse derrière lui un amour à jamais perdu et une passion inachevée, car trop dévastatrice, celle que lui fît vivre Mohamed-Ali.

Dans cette suite nous retrouvons Sofiène, qui se remet mal de son deuil. Sa fragilité, sa féminité plaît toujours autant aux garçons, alors il se laisse courtiser, avec l'innocence d'une petite fille, sans conviction, pour s'étourdir.

Car si ses sens s'émeuvent toujours du contact d'un homme, d'une odeur masculine ou du son d'une voix mâle, son âme ne souhaite plus accompagner sa chair dans sa quête de vertige.

Il revient à Tunis à la faveur des vacances d'été et croise, dès le premier jour, Mohamed-Ali, comme si le destin s'acharnait à les réunir, quand tout les sépare.

Tous deux se retrouvent tels qu'ils se quittèrent presque un an plus tôt ; avides de dévorer l'autre, de jouir des plaisirs qui leur furent révélés mais qu'ils n'eurent pas le temps de savourer pleinement.

L'affrontement est rude. Ils se raccommodent, se séparent de nouveau pour mieux se réunir.

Puis l'amour, enfin, semble vouloir s'exprimer dans ce couple turbulent. Sofiène est las et sort le drapeau blanc. Ils paraissent admettre la véritable nature de leurs sentiments. Leurs sourires, leurs regards parlent d'un amour sur lequel leurs lèvres préfèrent pour l'instant rester closes.

Une trêve s'instaure qui ressemble au bonheur. Mais c'est compter sans une promesse que lui fit jadis Mohamed-Ali, une promesse de douleur et de sang ! Car jusqu'à présent seule celle de douleur avait été tenue.

un poisson sur la balançoire et une promesse de douleur et de sang ont été écrits à partir du journal intime que je tenais lorsque j'étais adolescent en Tunisie.

quelques extraits de ce journal intime, et donc non romancés, peuvent être téléchargés sur le site kelma

présentation

J'avais 16 ans, et l'impression d'avoir tout vécu, tout obtenu... puis tout perdu.

Mais à 16 ans, l'instinct de survie, qui se décline en un égoïsme forcené, est omniprésent en dépit des épreuves traversées par le jeune narrateur.

Alors, dans un monde où les adultes qui l'entourent bien mal ne veulent voir ni ses plaies du corps, ni celles de l'âme, Sofiène se saisit de la main que lui tend aujourd'hui son bourreau d'hier ; une main prometteuse de caresses, de plaisirs, mais aussi de douleur, et de sang.

Une main qui entraîne à nouveau le narrateur dans le courant de l'amour, de la vie, tout simplement.

Il n'y a pas de leçon à tirer de ce roman autobiographique, ni de morale, ni même de moralité.

C'est juste un témoignage et, en dépit du titre qui laisse entendre une descente aux enfers, il résume l'art de piétiner ses peines pour mieux aller de l'avant.

 

 

 

romans gay - homosexualité - un poisson sur la balançoire - une promesse de douleur et de sang - forêt haute - mon frère, mon amour - l'innocence du diable - l'ange maudit - erbalunga